TÉLÉPHONE: ☏ 0041/(0) 6323 - 94240 ✉ info@schloss-edesheim.de

pfalz-urlaub-schloss-hotel

Historique

« Comparé aux autres pays, le Palatinat est une terre promise, car tout est excellent dans notre chère patrie. Parmi les pays du monde, le Palatinat est richement béni » s’exclama Élisabeth-Charlotte du Palatinat à Versailles à propos de la patrie perdue et tant aimée. Sans aucun doute, la plus célèbre Palatine de tous les temps aurait mille fois préféré vivre au château ensoleillé de Edesheim qu’à la cour du Roi-Soleil.

Louis Ier de Bavière s’extasia: « Demeure de ma jeunesse, Palatinat, je t’aime et je vous aime, Palatins, comme vous m’aimez. J’aimerais rentrer à la maison avec mes êtres chers un jour … ». Puis il réalisa son rêve et fit construire une résidence d’été « dans le plus beau mille carré de mon royaume ». Dans ce petit coin de paradis choisi – sur un magnifique site, entouré de vignes et d’un parc enchanté – se situe, au coeur de la région la plus chaude d’Allemagne, l’un des plus beaux hôtels-châteaux sur territoire allemand : L ‚HÔTEL CHÂTEAU EDESHEIM

Authentifiées pour la première fois par l’abbaye bénédictine de Weissenburg en 756, les origines du « château de conte de fée » remontent à la période après l’acquisition de terrain franconienne. Le clergé chrétien posa la première pierre de la construction et fit fleurir le château pour la première fois. Il devint au Moyen Âge un lieu de science ainsi qu’un centre administratif significatif. À la suite d’une décadence intermédiaire au courant du 16e siècle, pillage et destruction pendant les guerres des Paysans, le château, avec le village de Edesheim, devint propriété des princes-évêques de Spire en 1483. Sous l’égide des pontifes – à la fois souverains mondains au couvent de Spire – le château servit de résidence officielle et de bailliage épiscopal. Cent ans après l’expansion du château de Edesheim (1594), il fut détruit par les Français durant la guerre de succession palatine – puis reconstruit. La maison somptueuse fut authentifiée en tant que château d’eau au 15e siècle, les origines des installations hydrauliques remontant au 12e siècle. De nos jours, l’on peut toujours s’imaginer la façon dont se présentait le château aux visiteurs du temps féodal. Jadis, un bâtiment transversal rectangulaire se rattacha au bâtiment principal actuel servant de manoir ainsi que de maison d’habitation et de maison d’hôte. Après sa démolition en 1748, une reconstruction adéquate avec une tour fut effectuée au 19e siècle.

Le château situé en plaine fut entouré d’un large fossé contre les attaques ennemies depuis le Moyen Âge. Ce dernier fut aménagé en forme d’étang. Les visiteurs passèrent, en venant du chemin du château extérieur, par un pont-levis dans le secteur intérieur. C’est seulement au 19e siècle que le pont-levis fut remplacé par le pont de pierre existant encore actuellement. Un deuxième fossé en forme de fer à cheval se trouva à l’est de l’endroit ci-dessus, protégeant largement le bâtiment commun (devenu résidence). En outre, d’autres ponts-levis se trouvèrent aux intersections du chemin du château. Ils servirent de postes de contrôle et de douane pour le paiement du droit de passage sur la route de transit entre Neustadt et Landau. L’ancien canal de dérivation, alimentant autrefois les fossés et bifurquant du Mühlbach près du moulin du village proche, est encore bien visible de nos jours. L’ancien canal s’écoula parallèlement aux murailles séparant le château des maisons au-dessous du moulin du village. La zone actuellement adjacente au dit « Kupperwolf Schlössels » (jadis le lieu de domicile du fils vigneron palatin né à Edesheim et ayant reçu ses lettres de noblesse et étant devenu célèbre en tant qu’encyclopédiste français, le Baron de Holbach) fit partie du château autrefois, tout comme quelques anciennes maisons paroissiales avoisinantes. Le château de Edesheim est entouré par un puissant mur d’enceinte d’environ deux mille mètres de long. L’on peut y apercevoir et du « Staufer Behau » et l’utilisation de blocs de pierre de taille.

Les caractéristiques des murs et pierres laissent supposer la poursuite des travaux sur ce mur durant de nombreux siècles. Une pierre trouvée dans le mur du château indique l’année 1570, mais il y a également des pièces bien plus vieilles. Le château de Edesheim – situé dans un vaste site entouré de vignes et d’un parc enchanté – vit, au cours d’environ1250 ans depuis la pose de la première pierre, les allées et venues des hommes et des ères, vécut ascension et chute, destruction et reconstruction, guerre et paix. En 1804, le château, en possession de l’église durant des siècles, fut étatisé sous Napoléon dans le cadre de la sécularisation, puis devint propriété privée. Le vieux château fut assaini minutieusement vers la fin du deuxième millénaire. L’hôtel classé quatre étoiles « Hotel Schloss Edesheim » vit le jour après une rénovation d’envergure. Une partie du fossé du château, avec un plan d’eau d’environ 500 mètres carrés et d’une profondeur de 2,20 mètres, fut complètement réaménagée. Ce fossé est clôturé par un chemin pédestre et par une passerelle. Le chemin contourne le château vers un théâtre en plein air, dont la plate-forme fixe est aménagée sous forme de scène flottante. Le résultat est tout à fait impressionnant. Les rangs de théâtre montants et disposés en demi-cercles, donnant aux observateurs l’impression d’un amphithéâtre antique, peuvent accueillir environ mille visiteurs. Ici, un lieu culturel, faisant honneur à la région de la route du vin allemande ainsi qu’à tout le Palatinat, a été créé.

Le château de Edesheim – fondé dans la tradition historique et préservant l’ancienneté sous une forme moderne – joue un rôle d’une très grande valeur d’identification pour la région de la route du vin allemande et est célèbre bien au-delà des frontières de Palatinat. Profitant d’une ambiance méditerranéenne à l’extérieur et d’une atmosphère exceptionnelle à l’intérieur, le château de Edesheim allie le charme courtois de l’époque brillante de la féodalité avec le confort moderne répondant aux plus hautes exigences.

Une nouvelle ère commença avec le nouveau millénaire pour l’ancien « château de conte de fée de Palatinat ». En 2001, l’hôtel Schloss Edesheim devient propriété du groupe d’entreprises Dr Lohbeck. Ce dernier possède, outre quelques autres hôtels dans des bâtiments historiques – tel le château de Trendelburg situé sur la route allemande des contes de fées – entre autre également des résidences pour personnes âgées et maisons de presse. Le credo du Dr Rolf Lohbeck : « Afin de construire un avenir couronné de succès, il faut regarder le passée et le comprendre ! » se reflète notamment dans le concept hôtelier du groupe d’entreprises.